La "philo" en bandes dessinées
Catégorie:
Auteur:
Denis Huisman
Type d'oeuvre:
Date de l'oeuvre:
Description:
Notes:

Une introduction accessible et pas austère à la philosophie. C'est en lisant ce livre que je me suis confirmé une idée que j'avais eu au contact de Raphaelle: suis-je un philosophe ? Eh bien oui.

Extraits:

Plus près de nous, Burloud a pu dire en reprenant l'expression Aristotélicienne: "C'est la recherche des premiers principes par une analyse de l'esprit et dans une perspective de synthèse totale." (p 20) (...) "La religion est dogmatique (un des premiers théologiens, Tertullien, au début de l'ère chrétienne, s'est rendu célèbre en disant "credo quia absurdum" (je crois parce que c'est absurde). Au contraire il n'y a de philosophie que dans l'esprit critique: dans une réflexion particulièrement contestataire qui refuse toute croyance a priori. Kant, ..." (p 22) (...) Ne cherchons donc pas dans la philosophie une matière de connaissance comme les autres, un savoir bien classé, bien commode, bien pratique: c'est d'abord et avant tout une réflexion, une mise - voire une remise en question - un dépassement de soi-même, une perpétuelle quête de l'être. (...) les philosophes ne pensent pas que cette vériténe puisse être définitivement acquise, ni parfaitement conquise. (p.24) (...) L'interrogation, le doute, l'incertitude sont les meilleurs critères de la réflexion philsophique. Comme l'a dit Kant, "il n'y a pas de philosophie que l'on puisse apprendre, on ne peut qu'apprendre à philsopher." (p. 24) (...) "Dieu ? Je n'ai pas besoin de cette hyothèse" Laplace (p25) (...) Plus près de nous, un grand nombre de chrétiens pratiquent modérément une religion peu contraignante en avouant "avoir la foi" qu'ils refusent de "mettre en question" parce que la philosophie ne les passionne pas. On dit que ces gens sont des "fidéistes", mais beaucoup ignorent qu'ils le sont". (p27) (...) "(...) de la façon dont on conçoit Dieu dépendront les réponses aux questions que l'on se pose sur lui. C'est Einstein à qui on avait posé cette même question : « Croyez-vous à l'existence de Dieu ? » ; il répondit du tac-au-tac : « Commencez par me dire ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai seulement après si j'y crois. » (...) Saint Anselme et l'idée du parfait qui implique la croyance en Dieu. Dieu et l'idée de l'infini, par Descartes. "Si je suis un être fini et que j'ai l'idée de l'infini, il faut que cette idée ait été mise en moi par quelqu'un d'autre, un être infini: Dieu." p.36 Critique de Kant : l'idée de quelque chose ne peut pas faire naître la réalité en elle-même. Lebniz "harmonie préétablie du monde", à qui Voltaire répond par Candide. (p39) (...) Kant... Voltaire... (...)

Exploitant:
Éditions Hachette
Date de création de la fiche:
12/03/2001 00:00:00
Date de dernière modification de la fiche:

Retour à la liste

Retour à l'accueil

Valid XHTML 1.1!