Le site web de la bourgade

Par Stéphane Gourichon

Un site web qui ne respecte pas les normes du web, c'est comme un guichetier qui ne sait pas parler français. « Le site web de la bourgade » est une métaphore pour comprendre en quoi les standards du web sont la référence qui peut apporter la tranquillité aux responsables de sites web.

Le guichet de la bourgade

Imaginez vous dans un coin de France, vous adressant au guichet d'une entreprise ou d'une administration. Surprise : votre interlocuteur parlerait une sorte de patois, mélange de français et d'une langue étrange que vous ne connaissez pas. Le dialogue serait difficile.

Étonné, le patron vous certifie que le guichetier est exemplaire. En fait, il a été formé et contrôlé par du personnel avec qui il n'a parlé que ce patois qui n'a aucune existence légale, tout semble aller bien et l'entreprise ne s'est pas aperçu que le guichetier n'a pas été formé pour parler correctement français.

Est-il question qu'on vous réponde « vous n'avez qu'à parler la même langue que nous ? ». Le pays a une langue officielle, tout de même. Devez-vous apprendre tous les patois locaux pour voyager dans votre pays ? Non, c'est au guichetier de parler français.

Le site web de la bourgade

Certains sites web répondent aux demandes des navigateurs dans une langue non standard. C'est la raison pour laquelle régulièrement des visiteurs sont rebutés parce que ces site web ne fonctionnent pas bien.

« Mais mon site marche très bien ! » pense le responsable. Alors ? Tout comme le guichetier et ses collaborateurs parlent patois dans notre histoire, si on ne vérifie pas le site avec des outils de référence, on ignore le problème mais il existe. Est-il question de répondre « les visiteurs n'ont qu'à utiliser le même outil que nous » ?

Une référence pour le français, une référence pour le web.

En France, des institutions définissent ce qui est et n'est pas la langue française. Cette référence garantit que vous pouvez vous faire comprendre dans n'importe quel coin de France.

Pour le web, le WWW Consortium (W3C) élabore avec beaucoup de soin et d'ouverture les normes utilisées par les outils du web pour communiquer. Cette référence garantit l'absence d'ambiguïté et la pérennité des pages produites par tout site.

La solution existe

Faire parcourir et vérifier son site est facile et instantané. S'appuyer sur le travail du W3C ouvre aussi le bénéfice de méthodes d'organisation rationnelle, qui peuvent considérablement faciliter évolution, souplesse et maintenance des sites web, mais aussi accessibilité et pérennité des efforts réalisés. Une ressource à retenir : openweb.eu.org, la référence en français sur ces questions.

Vous êtes libre de parler patois dans votre entreprise si cela vous facilite les choses. Mais recevoir des gens du monde entier en leur parlant un patois ambigu c'est s'exposer à l'impossibilité de rendre le service annoncé. De même un site web public n'est pas dédié à votre navigateur particulier actuel mais à tous. La seule solution garantissant la tranquillité est le respect des standards.

Ce document, écrit par Stéphane Gourichon, est publié sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike

Corrections, mises à jour, etc. seront accessibles en interrogeant l'URL de référence du texte : http://amphi-gouri.org/bourgade

Merci pour leurs critiques et suggestions aux membres de la liste de diffusion du groupe de travail interop de l'AFUL,
notamment Tristan Nitot, M.-A. Darche, Pierre Jarillon, Mathieu, et Nicolas Tallet.
Le site web de la bourgade est aussi accessible aussi sur le site de l'AFUL