Fiche relative à une expression "personnelle"

Titre Du mauvais usage commercial et racoleur du mot "exclusif".
Notes Vous avez vu tous ces produits commerciaux, en particulier ces couvertures de magazines, arborant le mot "EXCLUSIF" comme argument de vente ?

"trois recettes exclusives chez Quick",
"les exclusives de France Telecom",
"une housse exclusive".


Je traduis:
"Exclusif !",
"nous en avons l'exclusivité",
"vous ne le trouverez pas ailleurs",
"nous nous sommes débrouillés pour que vous ne le trouviez pas ailleurs",
"nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que ça ne puisse pas être trouvé ailleurs",
"autrement dit, si vous voulez ce dont il est question, c'est à nous seulement qu'il faut le demander (et payer !)",
"nous faisons ça en espérant vous attirer et gagner un maximum de fric",
"nous écrivons ça parce que EXCLUSIF est devenu un mot vide de sens dont la simple présence suffit à gonfler les ventes",
"nous nous foutons de votre gueule".

Et le partage, bordel ?

Le pire c'est que j'ai même vu des magazines que je croyais honorables tomber dans ce travers (mais pas souvent, heureusement). Je ne sais plus si c'était "Pour la Science" ou "La Recherche".

Ça me rappelle une couverture d'un de ces magazines Linux qui fleurissent maintenant que c'est la mode, rédigé par des journalistes qui n'y connaissent rien et qui travaillaient le mois précédent pour un magazine informatique où on ne parlait que de PC sous windows, ou sur la cuisine et le mois d'avant pour un magazine sportif (euh, ça veut dire quelque chose "magazine sportif" ?). Imaginez: Linux, le prince des logiciels libres, règne de l'entraide volontaire, du partage de l'information et de la mise au service libre et gracieuse des compétence individuelles à une communauté. Imaginez un magazine à la couverture marquée en grosses lettres "EXCLUSIF: les fiches Machintruc: toutes les commandes de base de Linux expliquées !" (ou quelque chose comme ça). Rien que pour la couverture j'aurais du l'acheter, pour vous le montrer, mais ce jour-là j'avais choisi de ne pas sponsoriser le marketing stupide. Ils sont bien capables de s'être contenté d'avoir mis en forme les pages du manuel Unix aimablement traduite en français par Christophe Blaess. Le prochain magazine que je vois faire ça, je vous livre la photo en pâture.


Qu'on ne se méprenne pas: publier sous forme papier les pages du manuel Unix en français peut rendre service à des gens, et de façon générale le contenu d'un magazine peut parfois présenter un intérêt. Mais utiliser "EXCLUSIF" comme argument de vente à tort et à travers c'est profondément débile, particulièrement dans certains contextes...
URL
Fiche créée le 10.06.2001

Retour aux index des fiches: Culture, Réflexion,

(Le mot "FIXME" qui appaît ici et là signifie que je sais qu'une fiche est incomplète ou à corriger. Voir la fiche correspondante dans la section "culture"). Les commentaires, critiques, etc. sont les bienvenus, que ce soit pour des points importants comme des points de détail (fautes de frappe, etc.).

Stéphane Gourichon